Une chute temporaire ?

Marché de l'énergie 20 septembre, 2021 par Fanny CLOUET

Collectif Energie propose chaque semaine une analyse du marché de l’énergie, de l’électricité et du gaz. Vous êtes préoccupé par l’évolution des prix de l’énergie de façon hebdomadaire ? Ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit !

ÉLECTRICITÉ

La semaine dernière, le CAL Baseload 22 a ouvert à 100.13€/MWh pour finir à 103.75€/MWh vendredi soir, soit une hausse de 3.62%.

De nouveaux records ont été atteints la semaine dernière, les prix ont dépassé la barre des 110€/MWh au milieu de la semaine. La tendance haussière en début de semaine a été soutenu par la hausse des prix du gaz, les préoccupations croissantes en matière d’approvisionnement en gaz pour cet hiver ainsi qu’une faible production renouvelable.
Cette tendance a été suivi par une chute de prix à la suite des prévisions de demandes plus faibles et aussi la chute des prix du gaz.

suivi-marché-prix-électricité-20septembre2021
suivi-marché-graphique-électricité-20septembre2021

GAZ NATUREL

Les prix du gaz en Europe ont maintenu leur tendance haussière la semaine dernière, toujours soutenus par les inquiétudes concernant la date de démarrage du gazoduc Nord Stream 2.

Le prix du TTF 22 est passé de 37.79€/MWh à 39.99€/MWh, soit une hausse de 6.40%.

L’offre de GNL a légèrement augmenté mais l’offre en provenance de la Russie et l’approvisionnement de la Norvège sont restés limitées. Par ailleurs, les niveaux de stockages demeurent toujours faibles.
Cependant, les prix du gaz ont été corrigés vers la baisse à partir du jeudi, sous la pression d’un approvisionnement plus confortable via le gazoduc norvégien ce qui a affecté les prix d’électricité.

suivi-marché-prix-gaznaturel-20septembre2021
suivi-marché-graphique-gaznaturel-20septembre2021

LES FAITS MARQUANTS DE LA SEMAINE

EN EUROPE

Les livraisons de gaz via NS2 ne commenceront pas en octobre – Gazprom

Les flux de gaz via Nord Stream 2 devaient commencer dès octobre, avec des volumes dépassant les attentes. La société russe Gazprom a déclaré qu’elle était prête à commencer les livraisons de gaz une fois que le nouveau gazoduc aura obtenu la certification européenne requise. Cependant, ce processus pourrait prendre jusqu’à quatre mois selon les règles de l’UE.

Le retard de la certification a envoyé les prix du gaz naturel européen à des niveaux record, dépassant les 43€/MWh mercredi dernier. 

Le marché européen manque cruellement d’approvisionnements en raison d’une demande accrue dans le cadre de la reprise postpandémique et d’une baisse des livraisons de sa principale source d’approvisionnement, le champ gazier norvégien de Troll, en raison de pannes imprévues. Un accident récent survenu à l’usine de Gazprom en Russie a également contraint l’entreprise à couper son approvisionnement dans les stockages souterrains européens.

Selon le communiqué de Gazprom la semaine dernière, les approvisionnements en gaz via le gazoduc Nord Stream 2 pourraient totaliser 5,6 milliards de mètres cubes cette année, si l’UE donne son feu vert.

drivers-energie-20septembre2021
cookies-site-collectifenergie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies🍪. Pas d’inquiétude, ils sont principalement utilisés pour réaliser des statistiques de visite 😊.