DU 21/06/2021 AU 25/06/2021
Marché de l’énergie : un prix du Baseload Y+1 au plus haut depuis 13 ans

Marché de l'énergie 28 juin, 2021 par Marina Tourneux

Collectif Energie propose chaque semaine une analyse du marché de l’énergie, de l’électricité et du gaz. Vous êtes préoccupé par l’évolution des prix de l’énergie de façon hebdomadaire ? Ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit !

ÉLECTRICITÉ

La semaine dernière, le CAL Baseload 22 a ouvert à 67,68€/MWh pour finir à 71,30€/MWh vendredi soir, soit une hausse de 5,35%.

Le prix de l’électricité dépasse le pic observé le 14 mai 2021, où le prix avait atteint 68,9€/MWh. On atteint un niveau qui n’a pas été observé en France depuis fin 2008, soit près de 13 ans !

En cause, l’augmentation du prix du CO2, qui, après avoir stagné pendant 1 mois, repart à la hausse. Le prix des quotas de CO2 ont atteint 55,1€/t, soit une hausse de 6,07% la semaine dernière.

De plus, le prix élevé du gaz et du charbon augmente les coûts de production d’électricité.

GAZ NATUREL

Cette semaine, le prix du TTF 22 est passé de 22,65€/MWh lundi 31 mai 2021 à 24,38€/MWh vendredi 04 juin 2021, soit une hausse de 7,66%.

Le prix du gaz augmente cette semaine car la demande de gaz pour produire de l’électricité augmente. En effet, la hausse du prix des quotas de CO2 rend la production d’électricité au gaz plus avantageuse, au détriment du charbon. Ce dernier voit encore son prix augmenter cette semaine, pour atteindre 86$/t, prix qui n’avait plus été observé depuis janvier 2019.

LES FAITS MARQUANTS DE LA SEMAINE

Certificats d'économie d'énergie : un décret pour plus d'efficacité dans la rénovation énergétique

En redimensionnant le fonctionnement des Certificats d’économie d’énergie (CEE), qui obligent les fournisseurs d’énergie à financer un certain volume d’investissement dans les économies d’énergie, le gouvernement va rendre le dispositif plus efficient en matière d’économie d’énergie. Cette obligation augmentera de 17 % par rapport à la période 2018-2021.

Evolution des tarifs réglementés de vente de gaz d'ENGIE et des ELD

La CRE publie un avis favorable au projet d’arrêté tarifaire de vente de gaz naturel (TRV) d’Engie. Les TRV d’Engie augmentent de 9,96 % HT au 1er juillet 2021. Cette forte hausse est due principalement (pour 7,8%) à la hausse des prix du gaz sur le marché mondial liée à la reprise économique, sachant que 99% du gaz consommé en France est importé. Le reste, pour plus de 2%, est dû à la participation du gaz en faveur de la transition énergétique (dispositif des CEE).

Dans le prolongement de la tendance observée les mois précédents, les prix du gaz sur le marché mondial augmentent très fortement en juillet. Les principaux facteurs sont :

– Une demande élevée en Asie, en Europe et en Amérique du Sud liée à la reprise de l’économie mondiale ;

-La hausse du prix des quotas d’émission de CO2 en Europe, qui fait augmenter la consommation de gaz pour la production d’électricité au détriment du charbon ;

– Des opérations de maintenance en mer du Nord, qui entraînent une réduction des importations de gaz norvégien en Europe ;

-Le bas niveau des stockages européens, qui ont été fortement sollicités cet hiver et dont le remplissage a été lent au printemps à cause des températures en-dessous des normes saisonnières.

7èmes Assises Nationales des énergies marines renouvelables : Barbara POMPILI réaffirme son soutien à une filière française en pleine expansion

Les 7èmes Assises Nationales des EMR ont été organisées ce mardi 22 juin 2021 par le Syndicat des énergies renouvelables. Barbara POMPILI, Ministre de la Transition écologique, a confirmé sa volonté d’accélérer le développement de l’éolien en mer, énergie fortement compétitive, au moyen des nouveaux appels d’offres engagés ou en préparation en 2021.

Le dynamisme de la filière et les retombées économiques associées au développement des énergies marines renouvelables a été mis en avant par les acteurs en charge des opérations industrielles, ce que confirment les derniers chiffres de l’Observatoire des énergies de la mer.

En effet, ces projets ont apporté 1,5 Md€ d’investissements (+222 %), plus de 833 M€ de chiffre d’affaires (+173 %), et au moins 4 859 emplois, soit une hausse de 59 % depuis 2019.

Enfin, Les scénarios de RTE présentant les hypothèses d’évolution du mix électrique ont quant à eux fait apparaître que quelle que soit l’évolution du mix de production et notamment la part de l’énergie nucléaire d’ici 2050, une forte augmentation des capacités d’énergies marines renouvelables sera nécessaire, avec des besoins situés entre 22 et 62 GW.

cookies-site-collectifenergie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies🍪. Pas d’inquiétude, ils sont principalement utilisés pour réaliser des statistiques de visite 😊.