DU 31/05/2021 AU 4/06/2021
Marché de l’énergie : la légère tendance à la baisse continue

Marché de l'énergie 07 juin, 2021 par Marina Tourneux

Collectif Energie propose chaque semaine une analyse du marché de l’énergie, de l’électricité et du gaz. Vous êtes préoccupé par l’évolution des prix de l’énergie de façon hebdomadaire ? Ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit !

ÉLECTRICITÉ

La semaine dernière, le CAL Baseload 22 a ouvert à 64,14€/MWh pour finir à 63,56€/MWh vendredi soir, soit une baisse de 0,67%.

La tendance baissière, entamée depuis que le marché a atteint son point haut le 14 mai 2021, à 68,9€/MWh, poursuit son chemin. Depuis l’ouverture du marché des quotas britanniques de CO2, le marché européen des quotas souffle un peu. En effet, le prix de clôture ce vendredi passe sous la barre des 50€/t.

La disponibilité nucléaire augmente petit à petit, elle est actuellement à environ 69% des capacités. Les prévisions saisonnières prévoient un mois de juin plutôt chaud, il va falloir rester attentif à la météo.

suivi-marche-electricite-7juin2021
graphique-prix-electricite-7juin2021

GAZ NATUREL

Cette semaine, le prix du TTF 2022 est passé de 20,74 €/MWh lundi 31 mai 2021 à 20,75€/MWh vendredi 04 juin 2021, il est donc resté stable la semaine dernière.

Dans un premier temps, on peut observer une baisse de la demande résidentielle due aux températures plus chaudes en ce début de mois de juin. Cependant la demande globale est soutenue par les besoins nécessaires à la production d’électricité, du fait de la hausse du prix du charbon. Les niveaux de stockage restent tout de même inférieurs à la moyenne.

Par ailleurs, d’après des analystes, les stockages de gaz de l’Union européenne ne devraient être remplis qu’à près de 70-75% d’ici à la fin septembre car les injections ont été faibles jusqu’à présent. C’est presque 15 points de moins que la moyenne à long terme. En effet, au 1er octobre 2020, les réserves européennes étaient pleines à 94,7%. En effet, le mois d’avril a été très froid en comparaison aux moyennes de saison, ce qui a drastiquement augmenté la demande de gaz, et donc tiré le remplissage de stocks vers le bas.

gaznaturel-prix-marche-7juin2021
prix-gaz-naturel-7juin2021

LES FAITS MARQUANTS DE LA SEMAINE

Aucune réduction des allocations gratuites de quotas d’émissions de CO2 pour la période 2021-25

Il n’y aura pas de réduction des allocations gratuites de quotas d’émission aux installations industrielles jusqu’en 2025, a déclaré la Commission européenne (CE).

Cette organisation avait calculé que le nombre de quotas gratuits demandés ne dépasserait pas le plafond maximal d’émissions entre 2021 et 2025 et que, par conséquent, le « facteur de correction trans-sectoriel » (FCCS) serait appliqué à 100 %.

En effet, dans le cas où la quantité de quotas alloués à titre gratuit est supérieure à la quantité annuelle maximale de quotas, un facteur de correction uniforme trans-sectoriel est appliqué. L’objectif est d’égaliser les valeurs et réduire, dans une même proportion, les quotas alloués à l’ensemble des installations pouvant bénéficier de quotas alloués à titre gratuit.

Le FCCS réduit l’allocation sur l’ensemble des installations dans le cas où les allocations gratuites demandées dépassent le plafond d’émissions.

« La quantité annuelle préliminaire de quotas gratuits pour 2021-25 a été soumise par les États membres le 31 mars 2021 et le FSCC a été calculé comme étant de 100 % pour la période d’allocation de 2021 à 2025 », a déclaré la Commission Européenne (CE) dans une note publiée tard lundi 31 mai 2021.

La Commission peut maintenant procéder à la publication du tableau d’allocation pour 2021 et à la délivrance de quotas gratuits pour 2021.

drivers-fondamentaux-énergie-juin2021

Le ministère de l’environnement Allemand défend le rôle des investisseurs financiers dans le système d’échange de quotas d’émission

Nous avons également relevé une information intéressante cette semaine, relative au prix des quotas de CO2.

Dans une interview du ministère allemand de l’environnement accordée à Bloomberg, le ministre défend le rôle des investisseurs financiers dans le système d’échange de quotas d’émission de l’UE. Souvent critiqué, car accusé de faire monter artificiellement les prix des quotas d’émission, c’est bien la première fois que l’on voit un acteur défendre l’intérêt de la présence des fonds d’investissement sur ce marché.

« Si le prix des certificats semble sous-évalué, ces acteurs créent une demande supplémentaire et contribuent à ce que les prix évoluent rapidement vers une nouvelle trajectoire de croissance équilibrée », a déclaré le ministre allemand de l’environnement.

La présence de ces fonds a fortement augmenté ces derniers temps, la part de marché des fonds spéculatifs est passé de 4% en février 2020, à plus de 9% actuellement.

Evolution mensuelle des TRV de gaz chez ENGIE

Au 1er juin 2021, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie augmentent de 4,4 % par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er mai 2021. Cette hausse est de

  • – 1,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson,
  • – 2,6 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude,
  • – 4,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Cette augmentation pour le mois de juin s’explique par la hausse des prix du gaz sur le marché mondial due notamment à une demande élevée en Asie et en Amérique du Sud. En Europe, la hausse du prix des quotas d’émission de CO2 ainsi que des opérations de maintenance en mer du Nord s’ajoutent à cette tendance haussière. Enfin, le niveau des stockages européens, qui ont été fortement sollicités cet hiver, reste plus faible que d’ordinaire à cette période de l’année à cause des températures en-dessous des normes de saison.

Il faut cependant noter que depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie ont baissé en tout de 8 %. Leur niveau reste également inférieur à celui de 2015.

Les TRV de gaz disparaitront le 1er juillet 2023. Au 31 mars 2021, 3,22 millions de consommateurs résidentiels, sur un total de 10,73 millions, sont titulaires d’un contrat au tarif réglementé de vente de gaz naturel en France.

Le blocus de la mine de charbon en Colombie reprend

Des travailleurs de la mine de Charbon de Cerrejon en Colombie ont de nouveau bloqué une ligne ferroviaire reliant la principale exploitation minière de Colombie à son terminal d’exploitation, Puerto Bolivar. Effectivement, cette ligne avait déjà été bloquée entre le 5 et le 28 mai, suite d’un grand nombre de licenciements forcés.

Cerrejon est un fournisseur clé de charbon thermique vers le Nord-Ouest de l’Europe et la Méditerranée. La Russie est intervenue pour combler le vide provoquée par ces grèves. Cependant, ces grèves ont eu un impact haussier sur le prix du charbon.

cookies-site-collectifenergie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies🍪. Pas d’inquiétude, ils sont principalement utilisés pour réaliser des statistiques de visite 😊.