La revue mensuelle du mois de Février 2021

Marché de l'énergie 03 mars, 2021 par Marina Tourneux

Collectif Energie propose chaque mois une analyse du marché de l’énergie, de l’électricité et du gaz.

Vous êtes préoccupé par l’évolution des prix de l’énergie qui impacte votre activité ? Et vous souhaitez comprendre les mouvements de ce marché complexe ? Ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit !

Hausse généralisée des prix

La couleur des flèches ci-dessous représente l’influence sur le prix de l’énergie : 

CHARBON

Baisse des prix du charbon la première quinzaine de février atteignant 64.1 $/t le 18 puis remontée pour terminer à un niveau proche de celui du début de mois.

CO2

Flambée de 20% des certificats en tout début de mois, passant au-dessus des 40 €/t le 12/02. Les prix se sont détendus sur la deuxième quinzaine, notamment en raison de prises de bénéfices des spéculateurs après l’atteinte du palier des 40€/t. Clôture le 26/02 à 37,28€/t.

PÉTROLE

Augmentation accrue du baril de Brent ce mois-ci, passant de 56.35 $/b le 1er du mois à 66.17 $/b le 26 février, soit une hausse de 17%.

ÉNERGIES RENOUVELABLES

Une production globalement équivalente à l’année 2020, notamment grâce à un apport élevé de l’hydraulique.

production nucléaire

Inférieure aux 3 années précédentes, impactée par les grèves EDF liées au projet Hercule.

Température

Une moyenne légèrement supérieure à la normale malgré un milieu de mois très froid.

drivers-energie-février2021

ANALYSE ET CHIFFRES CLÉS DES MARCHÉS EN FRANCE

ÉLECTRICITÉ

Suite aux nouvelles réglementations sur les émissions de gaz à effet de serre, l’électricité a subi une très forte hausse de 8% la première semaine de février, passant de 50.58€/MWh à 54.6€/MWh. Le prix s’est ensuite légèrement détendu sur le reste du mois, pour clôturer à 53.39€/MWh. La montée continue du prix du pétrole et des certificats CO2, ainsi qu’une production nucléaire faible, maintiennent le marché à un niveau élevé.

À noter une baisse du spread entre les prix Baseload et Peakload ce mois-ci : cela témoigne d’une baisse des inquiétudes sur l’approvisionnement d’électricité pour les années à venir.

prix-marche-electricite-fevrier2021
graphique-marche-electricite-février2021

GAZ NATUREL

Très légère baisse pour le CAL 22 et hausse pour les années 2023 et 2024, réduisant ainsi l’écart en le court et le long terme. 

L’augmentation globale du cours des autres drivers a tiré le prix du gaz à la hausse. L’effet a été limité sur le court terme par un approvisionnent important et un stockage plus rempli qu’au mois de janvier.

Malgré tout, le CAL 22 (16.50 €/MWh) reste plus élevé que les CAL 23 et 24, respectivement à 16.06 €/MWh et 15.58 €/MWh.

prix-marche-gaz-février2021
graphique-marche-gaz-fevrier2021

Les faits marquants du mois de FÉVRIER 2021

en FRANCE

Le Ministère de la Transition Ecologique a publié un communiqué qui informe que le gouvernement prépare la 5ème période du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), période qui durera 4 ans jusqu’à la fin de l’année 2025.

Le mécanisme des CEE sera conforté en 5ème période tout en veillant à limiter l’impact sur la facture d’énergie des consommateurs : le volume total de l’obligation sera en hausse de 12,5 % (2400 TWhc contre 2133 TWhc sur 4 ans pour la période en cours). Sur ces 4 années, les CEE permettront de financer des actions d’économie contribuant pour environ 45 % aux objectifs d’économies d’énergie fixés.

La contribution des opérateurs du secteur gazier va bondir de 83 % au regard des nouveaux paramètres sur lesquels le ministère de la Transition et celui des Finances se sont entendus. A l’inverse, les fournisseurs d’électricité, devraient voir la leur diminuer de 10 %.
EDF prévoit une hausse de 20% de la consommation électrique en 20 ans.

La contestation du projet Hercule continue à prendre de l’ampleur avec de nouvelles grèves sur le mois de février. La direction d’EDF s’est exprimée sur la nécessité de la réforme pour l’avenir de la société. Ces grèves entrainent une baisse de production nucléaire dans le pays, contribuant à la hausse du marché de l’électricité.

Au 1er février 2021, les tarifs bleus non résidentiels ont augmentés. Cette évolution prend en compte plusieurs critères, notamment l’écrêtement de la demande d’ARENH, la hausse du marché d’électricité et les pertes commerciales engendrées par la Covid 19. L’augmentation est d’environ 3,23%, suivant les options d’acheminement du consommateur.

EN EUROPE

Le prix du CO2 a nettement augmenté en début de mois, passant de 33€/t à 40€/t en une semaine. On observe une tendance générale haussière depuis début novembre. Cette tendance a continué notamment après l’annonce début décembre des objectifs de réductions des émissions de gaz à effet de serre publié par l’Union Européenne : ils ont été fixés à 55% de réductions d’ici 2030 contre 40% auparavant. Les industries concernées se sont mises à acheter davantage de droits à polluer pour se préparer à cette nouvelle réglementation.

Une pétition appelle l’Europe à sortir du traité sur la charte de l’énergie. Le TCE est un traité datant de 1994 qui vise à protéger les sociétés investissant dans les énergie fossiles. Il leur permet notamment de pouvoir attaquer un état lorsque la politique énergétique de celui-ci est modifié dans un sens allant contre leurs intérêts. Le processus de modernisation du traité en cours depuis 2017 ne semblant pas aboutir, de nombreux acteurs ( parlementaires, associations, ONG environnementales … ) demandent à sortir de ce traité.

DANS LE MONDE

Pour la première fois, en 2020, l’investissement mondial dans les énergies vertes a été plus important que celui pour les énergies fossiles. Phénomène en partie lié à la crise mondiale qui a causé une chute inédite du cour du pétrole. Les investissements dans l’extraction et la production d’hydrocarbures se sont effondrés à 378 milliards de dollars. A l’inverse ceux pour les investissements verts continuent leur progression pour atteindre les 500 milliards de dollars, contre 459 en 2019.

graphique-energie-fossiles2021

Vous pouvez retrouver nos sources pour les graphiques ici et ici.

graphique-energiesrenouvelable-2020
cookies-site-collectifenergie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies🍪. Pas d’inquiétude, ils sont principalement utilisés pour réaliser des statistiques de visite 😊.