fermer

Connectez-vous

Email
Mot de passe

Inscrivez-vous gratuitement

Nom
Prénom
Raison Sociale
Email
Mot de passe
J'envoie ma facture d'énergie

Afin de vous faire une proposition d’offre d’achat d’énergie, vous nous autorisez à demander et à recevoir directement en votre nom les informations liées à votre installation énergétique auprès des fournisseurs d’énergie et/ou des gestionnaires de réseaux de distribution. Cliquer ici pour consulter l’intégralité des CGU.

DU 15/06/2020 AU 19/06/2020
Marché de l’énergie :
Reprise de l’économie : nouveaux signes positifs

Collectif Energie propose chaque semaine une analyse du marché de l’énergie, de l’électricité et du gaz. Vous êtes préoccupé par l’évolution des prix de l’énergie de façon hebdomadaire ? Ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit !

ÉLECTRICITÉ

Cette semaine, le marché de l’électricité a été marqué par une volatilité plus importante. Le lundi 15 juin, le CAL 21 était à 45,40 €/MWh pour finir le vendredi 19 juin à 47,45 €/MWh soit une augmentation d’environ 2 €/MWh.

En effet, la hausse du prix du CO2 et la reprise de l’activité expliquent cette remontée de prix.

electricité-marche-energie
graphique-prix-électricité

GAZ NATUREL

De son côté, le marché du gaz a été moins instable que le marché de l’électricité, les stocks sont toujours relativement pleins. Nous avons tout de même noté une hausse des prix pendant la semaine. Lundi 15 juin, le CAL 21 était à 11,90 €/MWh pour ensuite finir à 12,47 €/MWh en fin de semaine, soit une augmentation de 0,50 €/MWh.

gaz-naturel-marche-energie
graphique-gaz-naturel

LES FAITS MARQUANTS DE LA SEMAINE

Dans le monde

Les investisseurs privilégient de nouveau les signes positifs d’une reprise de l’économie, avec par exemple le rebond historique de 12% des ventes au détail britanniques. Cependant, les incertitudes perdurent, liées à la résurgence de l’épidémie aux Etats-Unis et en Chine ou encore les tensions commerciales entre Pékin et Washington. En effet, Donald Trump avait annoncé jeudi 18 juin qu’il n’excluait pas de rompre les liens avec la Chine ; propos qui ont été regrettés par les autorités chinoises.

Enfin, les investisseurs ont suivi avec d’autant plus d’attention la réunion du Conseil européen sur le plan de relance de 750 milliards d’euros proposés par la Commission européenne. Des éléments positifs ont été relevés, malgré les profondes divergences constatées vendredi lors d’un premier tour de table en visioconférence. Enfin, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a déclaré aux Chefs d’Etat des gouvernements de l’Union européenne que leur économie subissait une « chute spectaculaire » et les a appelés à agir pour favoriser la reprise.

Les cours du pétrole sont en hausse à la faveur des signes de reprise de la demande et la promesse des pays producteurs de l’Opep+ de respecter les réductions de l’offre. Le Brent et le brut léger américain West Texas Intermediate (WTI) reprennent autour de 2%, respectivement à 42,26 dollars et 39,76 dollars.

En France

La CRE ouvre un premier guichet de candidature au dispositif d’expérimentation réglementaire dans le secteur de l’énergie, (aussi appelé « bac à sable ») introduit par la loi Energie-climat du 8 novembre 2019. L’objectif est de faciliter les innovations. Ce dispositif permettra d’obtenir des dérogations, sous certaines conditions, à la réglementation existante.

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, désigne aujourd’hui 306 projets lauréats pour l’énergie photovoltaïque dans les bâtiments, pour une puissance de 152 MW. Ces lauréats bénéficieront d’un soutien public pour l’électricité renouvelable produite. Ils contribueront ainsi à la réalisation des objectifs français de production d’électricité renouvelable, conformément au programme énergétique pluriannuel (PPE) récemment publié.

Depuis le début de la crise sanitaire, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a mobilisé les différents acteurs du secteur de l’électricité, notamment le président du directoire de RTE (Electricity Transmission Network), le président de la ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) et Président-Directeur Général d’EDF afin d’assurer la continuité de l’approvisionnement électrique en France. Le ministre a annoncé des mesures pour aider à équilibrer le réseau électrique au cours de l’hiver 2020-2021, lors d’une présentation des nouvelles évaluations par RTE des besoins en électricité sur les prochains mois.

En raison de l’application nécessaire des mesures barrière pour assurer la sécurité sanitaire des salariés, EDF prévoit, sous le contrôle de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, de prolonger la durée des arrêts de maintenance de ses centrales nucléaires en 2020. Ce qui va entraîner un retard dans le redémarrage des réacteurs, ainsi qu’une moindre disponibilité des installations, provoquant une tension sur l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité. Au vu des analyses soumises aujourd’hui par RTE sur la sécurité d’approvisionnement en France, le ministère est constamment vigilant sur cette situation et a mobilisé tous les acteurs concernés pour limiter cette tension, en particulier pendant la période hivernale qui conduit naturellement à une demande plus élevée d’électricité.

drivers-15juin2020